Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
BIENVENUE SUR SALIGIA ♥
comme vous pouvez le voir, nous avons un nouveau design mis en place, n'hésitez pas nous donner des commentaires juste ici.

there must be something.

Partagez | 
 

 there must be something.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: there must be something.    Ven 27 Fév - 22:10






Je ferme les yeux. Je pousse un long soupir, rouvre les yeux pour voir les volutes de fumée s’échapper d’entre mes lèvres. Je repose le joint dans le cendrier non loin de moi, le regardant un moment se consumer de lui-même. Je considérais mes options depuis un bon moment déjà. Analysais toutes les situations possibles et inimaginables, me disant qu’il devait y avoir quelque chose au bout de la ligne, quelque chose qui changerait la donne. Je me lève lentement, m’étirant du mieux possible avant de filer vers la salle de bains. Se faisant, j’entends mon portable vibrer sur la table du salon, m’arrêtant un moment pour tourner la tête et fixer l’appareil d’un regard absent. Qui pouvait bien se soucier du jeune Masha, mh? Probablement mon père qui me voulait pour sa sale besogne. L’habituel train de vie auquel je ne pouvais plus m’y faire.

Je ferme doucement la porte. Je me demande si le cocktail de pilules et d’alcool que j’ai ingéré dix minutes plus tôt fera finalement effet. Si je vais devoir attendre encore longtemps avant que cette douleur me quitte. Pour que ma vision se brouille encore plus qu’elle ne l’était déjà. J’ouvre l’un des robinets de la baignoire, penchant légèrement la tête sur le côté en croisant mon reflet dans la glace. « Tu as la gueule d’un mort-vivant, Masha. » Je murmure à mon propre attention, conscient d’être le seul à pouvoir entendre mes propres réflexions. J’attrape la lame qui trône fièrement sur le comptoir, m’assoyant au bord de la baignoire en fermant l’eau. Je relève mes manches, découvrant ma peau blanchâtre, pour ne pas dire blafarde. L’outil s’enfonce dans mon épiderme, des perles écarlates parsemant rapidement ma peau ainsi que le revêtement de la baignoire. Je n’ai pas mal. Je ne ressens toutefois plus ce soulagement que j’attendais. Cette délivrance qui venait avec ce geste. Je me contente de regarder le liquide s’échapper de mes veines, se diluant en entrant en contact avec l’eau. Je me laisse glisser au sol, fermant de nouveau les yeux. Il y avait sûrement quelque chose à faire, même si je n’en avais plus l’impression.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 14:47







« .. fait chier ! » J'attrape l'oreillette et la jette sur le siège passager à côté de moi, m'arrêtant en voyant le feu devant moi passer au rouge. Je déteste quand il ne me répond pas. J'étais censé rentrer plus tôt aujourd'hui mais ça ne s'est pas fait, et Yue doit déjà dormir à cette heure là. Je ne suis pas très loin de l'appart de Masha et sur un coup de tête, je décide de passer chez lui à l'improviste. Il a intérêt à être là, surtout après ne pas avoir décroché. Par habitude, je vérifie dans le rétro qu'on ne me suit pas avant de démarrer en trombe, décidé.

Quand j'arrive, je toque une première fois et attends, puis sonne, toujours sans réponse. « C'est moi .. Ouvre, je sais que tu es là. » Ca ne sert à rien visiblement, et ma patience a des limites. Pourquoi ne me répond-il pas ? J'attrape la poignée avec force et manque de m'étaler dans son appartement : je ne m'attendais pas à ce que la porte soit ouverte. Je referme derrière moi et l'appelle tout en m'avançant dans son appartement. « Masha ? » La porte est ouverte mais pas trace de sa présence. J'arrive au salon et ce que j'y vois ne me plaît pas du tout. Alcool et médicaments, vraiment ? Ca ne sent pas bon. « Masha ! » Je me dépêche pour faire tout l'appartement et le trouve finalement dans la salle de bain, dans un sale état. Le choc de le voir ainsi ne m'empêche pas de réagir vite, heureusement. Ca se bouscule un peu dans ma tête quand je fouille dans ses rangements pour trouver un tissu propre. Je reviens à ses côtés et le soulève, résistant à l'envie de le secouer comme un prunier en lui demandant pourquoi, gardant la tête sur les épaules pour continuer à agir vite et ne pas perdre du temps. Je passe son bras sous l'eau pour nettoyer la plaie et enroule le tissu autour pour arrêter les saignements. Ce n'est que quand j'ai fini que je le regarde dans les yeux, pour voir les siens vitreux. Je garde ma colère pour moi pour le moment mais ça va bien finir par ressortir contre lui, même si là, il y a des choses plus importantes auxquelles il faut penser. Avec toutes ces merdes qu'il a avalées, je ne peux pas le laisser dans cet état et le porte pour l'emmener aux toilettes : il va passer un sale moment mais pas question que je le laisse se bousiller comme ça !



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 15:35






Je me sens léger. Comme si je flotte sur un nuage, comme si plus rien ne me m’accroche à cette pathétique existence qui était mienne. Je ne sais trop pourquoi, mais au final, je sens peu à peu cette délivrance s’emparer de mon corps. Peu à peu, je me dis que je cesserai de souffrir, que ma vision ne sera plus aussi brouillée qu’elle l’est dans le moment. J’entends quelqu’un cogner à la porte. J’entends également la sonnette retentir lorsque la personne se rend compte que je ne réponds pas. Père? Il ne vient jamais me visiter ici, ce serait étonnant. Je tente lentement de relever mon bras dans le but d’aller répondre, d’ouvrir la porte à cette personne soudainement débarquée à mon domicile, mais j’ai tellement envie de dormir, de m’étaler sur le carrelage glacé. Je laisse ma main retomber dans l’eau, ma tête se renversant délicatement vers l’arrière. Je suis foutu.

Mon corps se meut sans que je comprenne vraiment pourquoi. Je n’ai plus la force de faire quoi que ce soit, outre ouvrir les yeux, tombant sur un visage que je connais trop bien. « R-ren… » Réussis-je à murmurer. Pourquoi. Pourquoi est-il venu à ce moment présent? Il n’avait pas besoin d’assister à ce macabre spectacle. Je le laisse me trimballer je ne sais où, ayant refermé les yeux, ceux-ci étant devenu trop lourd pour mon propre visage. « Ren… Je vais bien, laisse moi… » Je murmure à son attention. Me disant que ça le dissuaderait probablement. Mais connaissant Ren, je savais qu’il ferait tout en son pouvoir pour me sortir de ce merdier. Dans quoi m’étais-je encore embarqué… ? Je me laisse tomber près de la cuvette en comprenant que nous sommes finalement dans la salle de bains, tournant un œil en sa direction. « Que vas-tu faire…? » Parce que ça m’intriguais vraiment, oui. Parce que même dans un état aussi merdique, je trouvais toujours le moyen de le provoquer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 16:20







Qu'est-ce qu'il lui a pris de faire ça ? Je veux savoir et en même temps, je ne veux pas savoir. Il n'a pas d'excuse, il n'a pas le droit de faire ça, de s'infliger ce genre de chose. Je ne sais pas ce qui m'a poussé à l'appeler ce soir plutôt qu'un autre et surtout pourquoi j'ai décidé de faire un détour mais je suis bien content de l'avoir fait. Quand je le soulève, je me rends compte que Masha est une véritable poupée que je peux bouger comme je veux. Son corps est lourd de trop peu d'énergie et pourtant, il ne semble rien peser dans mes bras. Il n'a jamais été très épais mais là, dans l'état où il est, il a vraiment mauvaise mine. J'entends sa voix et me dis qu'au moins, il n'en est pas encore au point de non retour : il peut encore formuler des phrases, aussi courtes soient-elles et il y a une chance que je puisse le tirer de là. Il me connaît mal s'il pense que je vais l'abandonner comme ça. Il devrait savoir depuis le temps que je ne suis pas du genre à le laisser tranquille ..

Il se tourne vers moi et je ne sais pas s'il veut me provoquer ou non mais c'est comme ça que je le prends. Même dans ce genre de situation, vraiment ? Je ne suis pas assez tordu pour réagir à ses provocations là, tout de suite, mais pas loin. Je ne vais très certainement pas oublier. Pour le moment, il faut faire remonter l'alcool et les médicaments qu'il a ingérés. « Tu veux vraiment savoir ? » Je suis en colère contre lui et quand je glisse ma main dans ses cheveux pour les agripper, j'y mets peut-être un peu trop de force. Je lui fais tourner la tête vers la cuvette et me place juste à côté de lui. Je n'attends pas plus et glisse mes doigts entre ses lèvres pour les pousser au fond de sa gorge. Il va recracher tout ce qu'il a avalé, jusqu'à la dernière pilule, je me le jure.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 16:38






Je me dis que je lui en suis reconnaissant, mais je ne sais trop pourquoi. Je suis reconnaissant qu’il soit venu maintenant et non trois jours plus tard. Parce que rendu là, j’aurais atteint le point de non retour depuis un bon moment. Je n’aurais pu revenir en arrière de par moi-même, je n’aurais rien pu faire pour améliorer ma condition. Mon regard encore plus voilé qu’à la normale se posa dans le regard de mon aîné, déglutissant difficilement en voyant cette expression de colère marquer ses traits. Ren, tu m’en veux…? Je n’eus le temps de lui demander vraiment puisqu’il glissa sa main dans ma chevelure, m’arrachant un léger couinement. Et ses doigts se logèrent soudainement au creux de ma gorge, mon corps se secouant de violents haut-le-cœur. Je tire sur son poignet pour l’enlever de ma route, régurgitant bien rapidement le cocktail nocif qui empoisonnait jusqu’à maintenant mon système. Je me demande ce que j’ai pu faire pour en arriver là. À quel point j’ai pu être idiot de penser que cela réglerait tous mes problèmes.

Je regarde mes jointures blanchies, crispées contre la cuvette, tentant de reprendre un rythme de respiration normal. J’y arrive à peine, régurgitant une énième fois le contenu de mes tripes, me maudissant intérieurement d’être le pire idiot du monde. « S-Sors… » Je chuchote, incapable de parler plus fort. Je bouge également ma main, celle-ci tombant contre la cuisse de Ren, poussant sans force pour appuyer mes propos. Je ne voulais pas qu’il me voit ainsi trop longtemps. Qu’il voit à quel point je pouvais être faible. « Je te rejoindrai… » Quand j’aurai la force de me tenir sur mes deux pieds.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 17:10







.Il ne m'arrive pas souvent de venir en aide aux gens et même pour Masha, je ne pense pas que quiconque au courant de notre relation m'aurait décrit comme ayant une bonne influence sur lui. Cela fait une dizaine d'années que je l'ai rencontré maintenant et depuis le premier jour, il ne me semble pas avoir été un bienfaiteur pour lui. Aujourd'hui fait exception à la règle et encore, je suis plus énervé contre son geste qu'autre chose. Il comptait me laisser ? Ne même pas me prévenir, vraiment ? Je sais qu'il n'a pas eu la plus belle vie et que je ne suis pas vraiment le type de personne qui inspire confiance pour se confier mais .. qu'est-ce qu'il serait arrivé si je n'étais venu que plus tard, voire pas du tout ?

Je l'entends vomir tripes et boyaux pendant que je repense à toute cette situation. Est-ce que je serais un de ceux qui l'auraient poussé à ce geste ? Inconsciemment, je desserre ma main sur ses cheveux et attentif, je le regarde tenter de retrouver son souffle. Il est pâle, il tremble. « Non. » Ma réponse est simple et claire. Pas question que je le laisse seul maintenant. Sa main tente de me faire comprendre ce que ses paroles n'ont pas réussi à faire mais je ne me lève pas moins. « Regarde dans quel état tu te mets quand je ne suis pas là. Je reste, point. » Je tourne la tête et attrape du papier pour lui essuyer la bouche avant de le jeter dans la cuvette. Depuis le début, je l'avais considéré comme ma chose en quelque sorte et l'avait utilisé alors qu'il était influençable et tout jeune. Voir qu'il était capable de se faire du mal comme ça, pour en finir, sans même m'en toucher un mot, c'était frustrant. Frustrant, et foutrement énervant.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 17:30






J’avais le cœur au bord des lèvres, littéralement. J’avais cette impression que tout ce que mon corps contenait voulait se sauver, que mes intestins allaient finir par me sortir par le nez si je continuais ainsi. Les dires de Ren me firent froncer le nez, relevant doucement une épaule. « Pourquoi fais-tu ça pour moi… » Ce n’était pas dans sa nature de me laisser seul, mais ce n’était certainement pas dans ses habitudes de prendre soin de moi non plus. Ce n’était peut-être pas pour moi qu’il le faisait, au fond. C’était probablement pour lui. Pour sa personne, pour pouvoir m’utiliser de nouveau. Je n’étais pas dupe, je savais qu’il me manipulait quand il en avait de besoin.

Dès que je sentis mon estomac se calmer, je pousse sur mes bras pour me relever, prenant appuie sur tout ce que je trouvais, n’ayant aucunement l’envie de m’éclater le visage sur le sol. J’ouvre le robinet, mon regard se stoppant un moment contre le bandage improvisé qui recouvre mon poignet, avant de glisser mes mains sous l’eau froide et asperger mon visage. Je reste dans cette position un bon moment, fermant les yeux, prenant le temps de recouvrer mes esprits complètement. J’attrape finalement ma brosse à dents, que j’enfourne sans dire un mot, tentant de me débarrasser de cet âcre arrière-goût qui me collait aux papilles. « Pourquoi es-tu venu ici..? » Je demande sur un ton un peu plus sûr de moi, comme si j’étais sur la défensive. Si c’était lui qui m’avait appelé, plus tôt, c’est probablement parce qu’il voulait me demandait quelque chose. Ou qu’il voulait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 18:17







.Pourquoi je fais tout ça ? C'est une bonne question, et je me la pose aussi. Je n'ai pas de réponse pourtant. Moi qui me targue depuis toujours de ne pas avoir de sentiments et de pouvoir tout supporter, voilà que je suis perturbé de voir Masha attenter à sa vie. Peut-être que c'est parce que je le connais depuis longtemps ? Est-ce juste de la surprise ? Non, je ne crois pas. Je ne sais même pas pourquoi je suis tant remonté contre lui. Je hausse une épaule pour répondre à sa question, ne sachant pas moi-même comment expliquer mon attitude.

Je me relève pour m'éloigner un peu : peut-être qu'à ce moment là je penserais de façon plus claire. Je me détourne de lui et mes yeux tombent sur la baignoire encore maculée du sang de Masha. Je lui jette un coup d'oeil par dessus mon épaule et me met à rincer les traînées rouges comme pour effacer le souvenir de ma mémoire. Je ne veux plus jamais tomber sur une scène comme ça. Je ne veux pas laisser une seule trace. Je frotte de mes doigts pour celles qui ne partent pas d'elles-mêmes et je finis par reposer le pommeau de douche et couper l'eau. Je m'assois sur le rebord de la baignoire et le regarde se lever sans tenter quoi que ce soit pour l'aider, le suivant pourtant du regard. Il se brosse les dents et je reste silencieux, ne le quittant pas des yeux. Une autre question est posée et du tac au tac, je lui réponds par une autre question sur un ton sec, sourcils froncés. « Pourquoi as-tu fait ça ?! » Quelle importance de savoir pour quelle raison je suis venu alors que lui était à deux doigts de mourir ! Plus j'y pense et plus je suis en rogne. « Qu'est-ce qui t'as pris !.. »



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 18:36






Je me crispe légèrement, baissant la tête en direction de l’évier, comme si j’avais peur de croiser le regard de mon aîné dans la glace. Je sentais ce dernier rivé sur mon dos. Et je savais qu’il ne lâcherait pas l’affaire avant d’avoir une réponse qui lui convenait. J’hausse doucement les épaules, crachant ce que contenait ma bouche avant de rincer et de ranger ma brosse à dents, relevant la tête pour regarder mon visage. Ma mine était encore plus affreuse qu’avant mon petit manège. « Je ne sais pas… » Un nouveau murmure. Et je ne sais sincèrement pas pourquoi j’eus envie de mettre fin à mes jours si soudainement. Je n’y avais pas pensé, n’avais rien prévu à l’avance. Je l’avais juste fait.

Je me retournai lentement, glissant le bout de mes doigts tremblant dans la chevelure de mon aîné, comme pour lui dire que je m’occuperais du dégât un peu plus tard. Je ne voulais surtout pas qu’il m’en veuille jusqu’à la fin des temps. Je voulais que cet air fâché quitte son faciès, qu’il passe rapidement à autre chose, mais je savais que ça ne viendrait pas de si tôt. Pas avec Ren. J’aurais droit à un sermon, à des menaces, je le savais. « Merci… » C’était le moins que je pouvais faire. Le remercier d’être arrivé à temps. J’aurais pu m’excuser de l’avoir mis en colère, de l’avoir faire paniquer, mais ça viendrait un autre moment. Pour l’instant, je me devais de le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 19:15







.Ce n'était pas la peine de crier, et pourtant ce n'était pas l'envie qui manquait. Je prends conscience un peu plus à chaque minute de ce qui a failli se passer entre ces murs et je n'arrive pas à comprendre pourquoi. Je ne me pose pas tant de questions d'habitude, que ça soit pour la mafia ou dans ma vie privée. Jamais. Est-ce de voir le contrôle m'échapper qui me perturbe tant ? Je ne sais pas. Contrôle ou non, la raison d'autant d'implication restait inconnue, même pour moi, le principal concerné. Je ne fais pas de cas de conscience d'habitude et aujourd'hui, je suis là, observant le moindre mouvement de Masha, prêt à réagir à la moindre faiblesse.

Ma mâchoire se crispe en entendant sa réponse mais je ne peux pas lui en vouloir, je suis incapable de répondre à sa question moi aussi. L'idée que je n'ai pas fait suffisamment fait attention à lui me traverse l'esprit et j'ai du mal à l'admettre mais il y a sûrement une part de vérité, même si ça ne dépend pas que de moi. Il n'a pas pu faire cela sans raison et plus j'y pense plus je me dis qu'on aurait pu éviter d'en arriver à ces extrêmes. Je ne décolère cependant pas, encore sous le choc de l'avoir trouvé ainsi certainement, malgré ce que je me laisse croire. Il se retourne alors et je sens sa main dans mes cheveux, son merci me faisant chercher son regard et le tenir. J'ai beau être en rogne contre lui .. je n'en suis pas moins soulagé d'être arrivé à temps mais je me garde bien de le lui dire. Il est là, juste devant moi et ça, c'est ce que je connais, c'est une proximité qui m'est familière. Je me lève et attrape sa main pour le tirer un peu plus vers moi, glissant mes doigts libres au dessus du tissu toujours en place, fixant Masha d'un regard perçant. « Tu. Ne. Me. Refais. Plus. Ca. » Ma voix est dure mais je veux être sûr de ne jamais retomber sur une telle scène. Je délaisse son bras et agrippe le haut de son t-shirt fermement pour amener son visage juste devant le mien. « Plus jamais, tu m'entends ? » Je tente de l'intimider mais je cède et je laisse libre cours à ma colère dans un baiser violent, ravissant ses lèvres sans aucune retenue, plus encore qu'à mon habitude.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 19:34






Je me demande s’il a compris. S’il a compris que la plupart des cicatrices qui recouvrent mon corps ne viennent pas, ou peu, des actions de mon paternel. Je n’aimais aucunement ce dernier, mais le protéger m’était inévitable. Qu’arriverait-il si Ren apprenait la vérité? Qu’arriverait-il s’il comprenait finalement pourquoi je me mutilais? La raison derrière cette douleur que je m’infligeais sans remord. Pourquoi semblait-il si attaché au fait que je sois toujours vivant…? C’est ce que je n’arrivais pas à comprendre – ou du moins, mon esprit ne semblait pas vouloir faire les liens nécessaires à cette compréhension.

Je serre rapidement les dents en sentant ses doigts sur mon poignet. Mes yeux dans les siens, je tente de ne pas me défiler, de lui montrer que je n’ai pas peur. Que je ferai ce qu’il me demande, peu importe sa requête. Et je me laisse me perdre dans ce baiser beaucoup plus sauvage que tous les autres que nous avions échangés. Ça ne lui ressemblait pas. Depuis le temps que je le connaissais, je ne l’avais jamais vu s’en faire autant pour quelqu’un, autre que sa fille Yue. Et je ne savais trop pourquoi, mais ça m’intriguait. Je resserre doucement mes doigts dans sa chevelure, répondant un peu plus délicatement à cet échange que je prolonge, avant d’y mettre un terme, le bout de mes lèvres frôlant toujours celles de mon aîné. « Tu vas me surveiller de près, maintenant..? » Murmurais-je lentement, glissant une main contre son bras jusqu’à atteindre ses doigts, que je serre faiblement entre les miens. Je le tire ensuite hors de la salle de bains, conscient que cet atmosphère n’est certainement pas celui auquel il voudrait s’accrocher. « … Tu ne devrais pas être à la maison, déjà..? » Demandais-je doucement une fois dans le couloir, glissant ma main libre sur mon visage tiré par la fatigue et le manque d’énergie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 21:12







.Lui voler ses lèvres pour lui faire comprendre à quel point j'étais frustré et en colère .. Je ne sais pas où était partie mon intelligence mais loin visiblement. Le pire, c'est que c'est moi qui avais initié la chose, et qui plus est alors qu'il n'était pas au meilleur de sa forme. En temps normal, ça m'est égal de savoir s'il a a de l'énergie ou non puisque je lui prends tout ce qu'il lui reste mais j'aurais quand même pu faire exception aujourd'hui vu les circonstances. Et en même temps, je me dis ça mais je ne me suis pas arrêté en cours de route. Le contact physique était bien trop ancré dans notre relation pour que je cesse, bien que cela soit peut-être un peu malsain. Je connaissais chaque parcelle de de son corps par cœur depuis le temps, la moindre cicatrice, le moindre grain de beauté. Je ne sais plus comment agir différemment avec lui .. et pourquoi voudrais-je agir différemment d'ailleurs ? Je ne sais même pas pourquoi cette idée m'a traversé l'esprit.

Ses doigts sont toujours dans mes cheveux et je rouvre les yeux en sentant ses lèvres simplement contre les miennes, sans plus. Ce geste anodin me surprend et m'aurait fait réagir si la question de Masha ne m'avait pas fait perdre le fil de mes pensées. Je me recule légèrement et lève une main pour passer dans ses cheveux et tirer sa tête sur le côté. Mes yeux dans les siens avant de m'avancer et de rompre le contact, je me penche et mords la base de son cou à la jointure de l'épaule dans un geste possessif, y laissant une belle trace, presque en représailles. « Constamment. Je ne veux plus que ça se reproduise, je ne plaisante pas. » Il me tire alors par la main pour sortir de la salle de bain et je le suis sans broncher, le surveillant de derrière au cas où ses jambes cèderaient sous son poids. « Yue dormait déjà quand j'ai fini .. et je t'ai appelé. »  Je regarde sa main retracer son visage et lève la mienne de libre pour attraper son menton et l'observer. Il était épuisé.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 21:31






Je sens ma gorge se serrer. Je sais que je viens de commettre une bourde irréparable, un faux pas que je regretterai jusqu’à la fin de mon existence. Je sais que Ren ne me laissera plus seul une minute et cette morsure qu’il me prodigue m’empêche de douter du contraire. Je ne chigne même pas sous la douleur. Je reste silencieux et le laisse faire, l’écoutant tout simplement parler, jusqu’à ce que ses doigts agrippent mon menton. Je m’offre le loisir de le regarder un moment. C’était fou, comme avec le temps, il avait changé. Toujours le même caractère merdique, mais cette gueule que j’avais connue toute jeune avait changée. Comme la mienne. Sauf qu’il avait toujours eu meilleure mine que moi.

« J’étais.. J’aurais dû te répondre… » Je souffle contre ses doigts un moment, relâchant sa main pour filer dans ma chambre, m’effondrant de justesse dans mon lit en sentant mes jambes céder sous mon poids. Je passe de nouveau ma main contre mon visage, poussant un long soupir au même instant, mes yeux se fermant d’eux-mêmes. Je ne sais pourquoi j’ai du mal à accepter sa présence dans un moment comme celui-ci. Il était la personne qui me connaissait le mieux, celle avec qui j’avais passé le plus clair de mon temps et je ne l’aurais pas avertit..? À quel point étais-je lâche pour faire abstraction d’un point qui était plus qu’important? « Tu vas me materner toute la nuit..? » Je murmure, tournant doucement la tête dans sa direction. J’ai l’impression que peu importe ce que je dirai, il ne sortira pas de mon appartement avant d’être sûr que je ne ferai pas d’autres conneries.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 22:02







.Il y a des moments où, quand je le regarde, j'ai l'impression de le voir pour la première fois. Là, c'est le cas. Je ne sais pas ce qui change de d'habitude mais c'est vraiment le sentiment que j'ai. Je réalise qu'après dix ans, je devrais le connaître par cœur, lui et pas seulement son corps, et que ce n'est pas le cas. Quelque chose cloche chez moi, c'est certain. Je ne me rends compte de ce genre de choses qu'après dix longues années : est-ce que je dois attendre d'être secoué par une tentative de suicide pour réagir, vraiment, c'est comme ça que je veux être ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Je ne me suis jamais vraiment posé la question en fait et cela semble un peu tôt encore pour moi pour me remettre en question. Ne pas se soucier des gens, je fais ça très bien en temps normal, et je n'ai eu aucun problème jusqu'à maintenant. Il faut que ça continue comme ça, un point c'est tout.

Je maintiens son menton entre mes doigts un instant. « Oui, tu aurais dû. » C'est un reproche que je lui fais, je n'accepte pas qu'il puisse me dire non d'une quelconque manière et ne pas dérocher en est une. Il s'échappe et je le regarde s'enfuir, passant une main dans mes cheveux. Je pense à faire un détour par le salon pour jeter ce qu'il reste sur la table et effacer une fois encore toute trace de son geste de ce soir. Je ne me voile pas la face en tentant de tout faire disparaître, non, j'ai juste l'impression que tout est là pour me narguer et pour me rappeler que tout ça, c'est peut-être un peu ma faute.

Rejoignant Masha dans sa chambre, je le vois tourner la tête vers moi et m'appuie contre le chambranle de la porte, croisant les bras sur mon torse et le fixant encore et toujours, l'air sérieux. « Ma présence te dérange tellement ? Tu devrais t'habituer, je ne compte pas partir tout de suite. »



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 1 Mar - 22:16






Je l’entends s’affairer dans le salon. Je sais qu’il jette ce que j’avais sorti. Il s’assure ainsi que je ne pourrai leur toucher une nouvelle fois, que je ne me remettrai pas dans un état aussi lamentable que celui dans lequel il m’avait trouvé. Je me demande pourquoi je n’ai jamais rien dit à Ren. Sur cette partie de mon passé, sur cette habitude que j’ai de m’ouvrir la peau, de me défoncer jusqu’à ne plus être en mesure de me souvenir de quoi que ce soit. Peut-être parce que sa colère serait terrible. Qu’il ne me le pardonnerait jamais. Et que jamais je ne pourrais vivre sans la présence de mon aîné.

« Tu ne me deranges pas. Je m’en fais juste pour Yue… » Savoir que la fillette était seule à la maison ne me plaisait pas vraiment. Je sais que Ren est un père exceptionnel, jamais je ne le lui reprocherais. Avec elle, il était si différent. Comme si la personne qui se trouvait de nouveau au bord de ma chambre n’était que l’ombre de ce qu’il est avec elle. Je me redressai lentement sur mes genoux, puis me laissai glisser au bas de mon lit pour trottiner vers lui, passant mes bras à sa taille, le tirant lentement vers le lit. « Relaxe un peu, Ren. Je ne vais pas te clamser entre les doigts, je ne vais pas non plus me sauver. » Dis-je en mordillant doucement le coin de sa mâchoire, le relâchant presque directement pour retourner m’allonger. À quoi je jouais, je ne le savais pas. Je cherchais peut-être à trouver ses limites, à trouver mes propres limites. Je n’avais juste pas envie de le voir filer entre mes doigts.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Lun 2 Mar - 0:20







.J'étais capable de rester toute la nuit s'il fallait, pour m'assurer qu'il ne recommence pas à jouer avec sa vie. Je n'en suis pas au point de faire tous ses placards pour trouver tous les médicaments ou les bouteilles d'alcool non plus ; de toute façon, ça ne sert à rien, s'il veut vraiment y arriver, j'aurais beau lui confisquer tout et n'importe quoi, il trouvera une solution si c'est vraiment ce qu'il veut.

Les mots qui suivent me font me redresser. Entendre quelqu'un d'autre se préoccuper de Yue à part moi, ça me fait bizarre, et je reste un moment sans voix. « ..Yue. Je ne la laisse jamais seule, je ne suis pas inconscient. » Pas question de laisser ma petite princesse livrée à elle-même. J'avais fait un tri soigneux pour la babysitter et celle qui s'occupait de la prunelle de mes yeux était des plus qualifiées. « Si tu te soucies d'elle, tu devrais venir la voir plus souvent. Elle m'a déjà demandé plusieurs fois pourquoi tu ne venais plus la voir. » Un sourire vague flotte sur mes lèvres tandis que je pense à Yue qui doit dormir comme une masse maintenant. Masha me sort de mes pensées en passant ses bras autour de ma taille et je me crispe machinalement à ce contact familier et pourtant différent. Je le sens me mordiller et lorsqu'il s'éloigne un instant après, je le suis des yeux. « Tu n'as plutôt pas intérêt. » S'il se sauvait maintenant, il allait prendre cher. Quoiqu'il fasse en vrai, il allait prendre cher. Il me provoque, comme à son habitude .. il sait pourtant comment je réagis quand il s'engage sur ce terrain-là. Je m'approche de lui et passe à nouveau une main dans ses cheveux, lui relevant la tête pour croiser son regard. « Tu joues avec le feu, et tu le sais en plus .. » Je me penche et mords sa lèvre, la tirant légèrement avant de la relâcher. Je délaisse ses cheveux et pose mes mains sur ses épaules pour le faire tomber en arrière sur le lit, mes yeux remontant le long de son corps jusqu'à croiser encore les siens, posant un genou sur le matelas.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Lun 2 Mar - 19:11






Je me demande pourquoi je lui offre autant d’attention. Pourquoi je m’en fais pour lui, pourquoi je m’en fais pour sa fille. Je ne devrais même pas lui accorder d’attention. Je sais que nous nous connaissons depuis un bon moment, mais notre relation s’était faite un peu plus professionnelle qu’amicale. J’avais besoin de sa protection, il avait besoin de ma marchandise. C’était profitable autant pour l’un que pour l’autre.

Un fin sourire se loge sur mes lèvres à la mention de Yue et de son désir de me revoir. La petite était si adorable. Je ne la connaissais pas des masses, pour être franc. Je me fiais à ce que j’avais pu voir en la côtoyant, à ce que Ren avait pu me dire à son sujet lorsque nous étions ensemble. Je savais qu’elle était mignonne comme tout et que la présence d’une enfant comme Yue dans ma vie aurait été des plus agréables. « Invite moi chez toi, j’irai la voir avec plaisir. Tu sais aussi bien que moi que je l’adore… » Je murmure lentement, fermant les yeux en m’étirant, mon mouvement se stoppant lorsque le jeune homme s’approche, mordillant ma lèvre inférieure. Je sens mon cœur rater un battement, plongeant mon regard légèrement voilé dans le sien. Que ferais-je lorsque je ne verrais plus rien? Lorsque ce fléau qui m’accablait aura raison de ma vue, me laissera sans possibilité de l’admirer? Je le laisse me pousser vers l’arrière, relevant une main pour attraper le col de sa chemise. « Si jouer avec le feu me permet de passer un peu plus de temps avec toi, ça en vaut la peine… » Je tire sur son col pour le ramener vers moi, lui volant un baiser que je veux fougueux, mais y arrive à peine vu le manque de force qui m’habite. Je n’ai pas envie de le voir partir. Même si j’ai tenté de le repousser, de le faire partir, je sais que tout au fond, j’ai besoin de sa présence, ce soir encore plus qu’à la normale.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Lun 2 Mar - 21:35







.Il a peut-être tapé dans l'oeil de la fille en plus du père. C'est ce qui me traverse l'esprit et je m'arrête sur mes propres pensées avant de balayer l'idée d'un haussement d'épaule. Yue, certainement vu comment elle me parle de Masha, mais moi .. non. L'inviter chez moi une fois ? Pourquoi pas. Après tout, c'est le meilleur moyen de l'avoir à mon entière disposition. Si en plus cela peut rendre ma petite Yue heureuse, je ne passerai pas à côté. Masha ne mettra pas sa vie en danger, je le sais. « Tu viendras alors. Yue sera contente, et je t'aurai sous la main. » Il ne peut plus faire marche arrière, il sait que je n'accepte pas les refus. Si je dois l'attirer avec Yue, je le ferai.

Je m'approche lentement et lui agrippe mon col, me faisant me baisser légèrement ; je sais qu'il n'a plus d'énergie et inconsciemment, malgré tout ce que je peux dire, je ne veux pas l'épuiser inutilement. Je me retrouve proche de son visage et mes yeux dans les siens, j'écoute ses mots avant que nos lèvres se rencontrent encore une fois. Je n'ai aucunement l'intention de partir pour le moment, mais l'entendre dire que passer du temps avec moi en vaut la peine a quelque chose de foutrement satisfaisant.

Je sens qu'il est faible et me fait un plaisir de devoir être en charge. Je prends aussitôt le contrôle du baiser et manœuvre pour l'allonger sous moi. C'est fou de voir qu'à chaque fois qu'il me cède et qu'il se laisse aller, je jubile toujours autant. Ce n'est pas comme si c'était la première fois, bien loin de là. Il arrive toujours à éveiller mon intérêt d'une manière ou d'une autre et à me garder en haleine après ces longues années. Je ne lui laisse pas un instant de répit et lui vole son souffle, mes mains cherchant les siennes pour les remonter au dessus de sa tête. Je veux pouvoir abuser de lui tout mon saoul .. et je ne veux pas qu'il bouge et dépense de l'énergie inutile. Je me réfugie derrière cette idée que je ne le laisse que rarement me toucher et que c'est simplement la même chose aujourd'hui. Sans aucun doute, c'est ça ..



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Lun 2 Mar - 22:06






Comment ai-je fait pour m’attacher à un homme comme Ren? Comment ai-je fait pour m’attacher à mon tortionnaire, à celui qui s’amuse à me manipuler depuis maintenant une dizaine d’année? Je me demande si je ne suis pas masochiste. Si je n’ai pas pris plaisir à cette douleur, à cette façon inhumaine dont il me traite. « Je n’ai pas besoin d’être chez toi pour que tu m’aies à la main.. » Et Ren le savait parfaitement. Il savait qu’il n’avait qu’à passer le pas de ma porte, à m’envoyer un message, que je serais prêt à faire quoi que ce soit pour lui.

Je perds rapidement mon souffle et ma propre conscience dans cet échange. Je le laisse prendre le contrôle comme chaque que nous nous retrouvons ensemble. Il ne m’est jamais passé par la tête de lui faire volte-face. De m’opposer à lui. De faire ce que moi j’avais envie de faire. En même temps. Dès que ses doigts touchaient ma peau, je perdais la tête. Même après tout ce temps, il arrivait encore à me faire rater quelques battements de cœur. À me faire sentir comme une adolescente face à son premier amour, alors qu’au fond, j’arrivais à peine à qualifier notre relation. Mes doigts s’entremêlèrent lentement aux siens, m’arquant faiblement sous son corps, couvant son visage de mon regard voilé. « Laisse-moi te toucher… » Je murmure lentement, fermant les yeux, laissant le bout de mes doigts glisser contre ses poignets. J’avais besoin de le faire. De le parcourir autant qu’il le faisait avec moi. Je voulais l’admirer aussi longtemps que j’en serais apte. « Au moins une fois. Avant que je ne puisse plus t’admirer… » J’ouvre une nouvelle fois mes yeux, plantant mon regard dans le sien. Si je coupe le moment, je m’en fiche. Pour une fois, je ferai ce que je veux...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 4:43







.Ses mots me tirent un léger sourire satisfait et je passe mon index sous son menton pour relever son visage. « Non, pas besoin en effet. » Je ne l'entends pas souvent avouer tout haut ce genre de choses, même si lui comme moi savons que c'est la vérité. Après tout ce temps, il se plie toujours à ma volonté et la satisfaction de le voir succomber est toujours la même. Je ne sais pas pourquoi je cherche constamment à en faire ma chose. Il m'attire inlassablement, comme un aimant dont je n'arriverais plus à m'éloigner depuis dix ans. Peut-être que je me suis fait prendre à mon propre jeu et que je ne m'en rends même pas compte : qui est celui des deux qui exerce une emprise sur l'autre ?..

Ses mains se lient aux miennes et j'entends sa voix à nouveau, sa demande me surprenant. Je n'en montre rien mais c'est bien la première fois qu'il fait une telle requête, me prenant un peu de cours. Je passe ma langue sur mes lèvres pour les humidifier et sens ses doigts sur mes poignets. Je ne comprends pas. Me redressant légèrement, je le fixe et vois ses yeux se rouvrirent pour croiser mon regard. Je reste silencieux et ne lâche pas ses mains ; ses mots me font penser à un au revoir. Je fronce les sourcils. « Qu'est-ce que ça veut dire ? » Je manœuvre pour ne le tenir que d'une main, l'autre venant agripper son menton, mes lèvres à quelques centimètres des siennes seulement, plantant un regard sévère dans ses yeux. Malgré tous mes efforts, l'incompréhension doit certainement se lire sur mon visage. Est-ce qu'il comptait à nouveau se jeter sur la première boîte de médicaments qu'il trouverait et arroser le tout d'alcool ? Il n'en a pas le droit, je le lui ai défendu. « Tu veux me laisser ? » Les mots sortent involontairement et je tilte à la formulation. Ce n'est pas ce que je voulais dire, je n'ai pas réfléchi .. j'attends pourtant une réponse. Et vite.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 17:01






Je me sens vulnérable. Dès que Ren est dans la pièce, je me sens vulnérable. Ce sentiment est très certainement renforcé ce soir suite aux évènements survenus un peu plus tôt. J’ai encore du mal à croire que j’ai pu faire ceci. Et j’ai même du mal à croire que j’ai vraiment dit ces mots. Qu’est-ce qui me prend de m’attacher un peu plus à cet homme, de prendre conscience qu’il a une place bien méritée dans mon existence après tout ce qu’il m’avait fait?

Je lis l’incompréhension sur son visage. Mes yeux se referment légèrement en entendant sa voix, puis en sentant son visage se retrouver une nouvelle fois tout près du mien. Ces mots m’arrachent toutefois un fin sourire alors que plante mon regard dans le sien, ignorant l’air sévère qu’il me jetait. « Je ne savais pas que nous étions ensemble, Ren… » Je murmure contre ses lèvres, une pointe d’amusement dans la voix. Je sais qu’il n’aimera pas ma façon de m’exprimer, mais c’est exactement ceci qu’il insinuait en utilisant ces mots. Je réussis d’une façon ou d’une autre à libérer l’une de mes mains, la laissant glisser le long de son bras, jusqu’à sa mâchoire, attrapant son visage entre mes doigts. Ma langue glisse nerveusement contre mes lèvres, le détaillant minutieusement du regard. « Je vois la vie sous un filtre depuis que je te connais, Ren. Je n’ai jamais pu voir la vie normalement, dans toute sa splendeur, et ce n’est pas en vieillissant que ça s’arrangera… » Je retrace sa mâchoire, puis l’arc de son nez suivit du galbe de ses lèvres, fermant les yeux, comme pour me détacher de ce que j’allais dire. « Dans un an ou deux.. Peut-être moins. Je serai complètement aveugle… » Ma gorge se serra douloureusement dès que j’eus prononcé le dernier mot. Pourquoi la vérité était-elle si difficile à accepter…?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 17:57







.Je suis assez réactif en temps normal et pourtant là, mon cerveau reste bloqué sur cette idée et impossible de penser à autre chose. Je veux en avoir le cœur net et je ne le réalise pas mais je suis accroché à ses lèvres, attendant un verdict qui ne tombe pas tout de suite. Masha choisit mal son moment pour me provoquer, même si en y réfléchissant, je ne peux pas dire qu'il ait tort. Mes mots auraient très bien pu être ceux d'un amoureux transi, et ce n'est évidemment pas comme ça que je voulais que ça sorte. Trop tard. Lui, ça l'amuse, moi, je me demande comment j'ai pu laissé échapper une telle chose. Je ne veux pas qu'il se fasse des idées : il sait très bien que je ne donne jamais dans le sentiment. Jamais. Je ne vois pas pourquoi ça changerait.

Distrait, j'ai desserré mon emprise et je ne m'en rends compte que lorsque je sens sa main contre mon bras, remontant doucement. Elle arrive sur mon visage, ma mâchoire se crispant sous ce contact inhabituel et pourtant je le laisse faire, mes yeux toujours dans les siens. Je l'entends reprendre et ne comprends pas tout de suite de quoi il s'agit. De quoi parle-t-il ? J'essaye d'assimiler ses mots et je ne prête qu'à moitié attention à sa main qui continue son exploration. Il ferme les yeux et j'écoute la suite qui ne tarde pas à arriver. « Quoi.. » La bouche entrouverte, je tente de distinguer le vrai du faux. Je ne sais pas pourquoi mais je sens qu'il me dit la vérité. « ..Aveugle ? » Je lâche sa main lentement et me redresse pour le regarder, la colère que je ressentais atténuée et remplacée par quelque chose d'autre, quelque chose de différent. « Mais .. quand .. ? » C'est une des rares fois dans ma vie où les mots me manquent. Je me rends compte que je ne sais rien de lui malgré tout ce temps passé à le côtoyer et je me sens con. Je regarde ma main s'approcher de son visage comme si elle appartenait à quelqu'un d'autre, effleurant sa tempe et glissant contre sa joue.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 18:26






J’eus l’impression que son attitude changea du tout au tout. Le Ren qui se tenait présentement devant moi n’était pas le Ren colérique et manipulateur que je connaissais depuis dix ans. Avais-je atteint une corde sensible?

Je ferme une nouvelle fois les yeux en sentant sa main glisser sur mon visage d’une douceur et d’une attention qui ne lui était pas propre. Qu’avais-je fait pour qu’il change d’attitude si rapidement… ? « Je ne sais pas quand ça arrivera… » Je murmure, pressant légèrement mon visage contre sa main, comme si j’avais peur qu’il me repousse en ce faisant. Je ne pouvais prévoir les réactions de Ren. Il pouvait très bien me laisser faire, tout comme il pouvait me repousser ou me frapper sans vergogne. Et de le voir dans cet état ne me rassurait qu’un minimum. J’ouvris une nouvelle fois les yeux pour chercher son regard, léchant lentement mes lèvres pour les humidifier. « J’ai tellement peur… » Une autre confession de ma part. Ce n’était pas dans mon genre, mais j’étais bien parti pour en faire plusieurs ce soir. Je n’avais pas peur de perdre la vie. Mais vivre dans ce monde départit d’un de mes sens me semblait bien plus difficile que ne plus y être du tout. Je me défais lentement de son emprise, me redressant pour passer une main sur mon visage, puis dans ma chevelure que j’ébouriffe lentement. « J’aurais dû te le dire bien avant, pardonne moi… » J’attendais ses foudres. J’attendais qu’il se fâche, qu’il se venge sur ma personne de ne pas l’avoir mis au courant plus tôt. Et j’étais prêt à recevoir peu importe la punition qu’il me réservait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 19:06







.Qu'est-ce que tu fous, Ren !
Voilà que j'entends des voix dans ma tête maintenant. L'annonce de Masha semble m'avoir déconnecté quelque peu de la réalité et je ne me reconnais pas. Où est le Ren qui ne se préoccupe de personne hormis sa précieuse Yue ? J'ai l'impression qu'on est deux dans ma tête pour le coup. Je n'agis pas comme d'habitude et je m'en rends compte, cela m'énerve d'un côté, mais je n'arrive pas à faire quoi que ce soit d'autre que de laisser ma main sur sa joue. « Tu sais .. depuis le début .. ? » Je n'en reviens pas : comment a-t-il pu me cacher une telle chose depuis tout ce temps ? En même temps, au fond de moi, quelque chose me souffle que ça m'aurait été égal s'il me l'avait dit dès le départ. J'aurais sûrement balayé l'information d'un haussement d'épaule et continué à profiter de lui. La question est .. pourquoi ne le fais-je pas maintenant ? Je n'arrive pas à passer au delà de cette annonce comme j'aurais dû le faire. Pourquoi ?.. Sa voix est faible quand il reprend la parole et je sens son visage se coller contre ma main. Aveugle .. Mon pouce glisse de lui même au-dessus de son œil et lorsqu'il croise à nouveau mon regard, je suis pris de cours. Rien n'a changé depuis deux minutes en soi et pourtant j'ai comme une étrange impression.

Je ne suis pas doué pour rassurer les gens, c'est quelque chose que je n'ai jamais fait et que je ne n'ai même jamais imaginé avoir besoin de faire. Les médicaments de ce soir .. c'était pour ça ? Ma main retombe lentement tandis qu'il se redresse et je reste planté devant lui, encore moins loquace que d'habitude. Et puis de toute façon je ne suis pas doué avec les mots. Je secoue la tête en réponse à ses dernières paroles et mon moi intérieur me crie de me réveiller et d'arrêter de faire n'importe quoi. Je ne peux plus détacher mes yeux de lui et tente seulement d'imaginer ce qu'il peut ressentir. Depuis quand suis-je capable d'empathie ? Mon corps se déplace de lui même, je le jure, et je me vois agripper son col et sceller mes lèvres aux siennes, comme si j'assistais à la scène de l'extérieur. Une première.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 20:17






À quoi joues-tu, Masha?
Je n’ai jamais eu l’habitude de me laisser autant aller en sa présence. Je ne comprends pas ce qui me prend. Je ne comprends pas pourquoi je ressens tant le besoin qu’il soit au courant du fléau qui m’accable. Pourquoi c’est si important, maintenant, qu’il le sache. Peut-être parce que j’ai tenté de m’enlever la vie. Parce qu’il m’en aurait voulu pour le restant de mes jours, qu’il ne m’aurait plus jamais parlé si je ne l’avais pas averti. « Presque… Deux ans après notre première rencontre… »  Je ne pouvais me résigner à le voir sortir de ma vie, pas après dix ans à le côtoyer, dix ans à me dire que je m’attachais un peu trop à un jeune homme que je ne devrais pas fréquenter.

Je ne réagis pas directement lorsque ses doigts agrippent mon col, que ses lèvres se plaquent contre les miennes. Je me contente de le fixer, les yeux bien ronds. Pourquoi. Pourquoi maintenant. Pourquoi tout me semble être différent entre nous alors que rien de spécial ne s’est produit? Je finis par me laisser aller, fermant les yeux, glissant un bras à son cou, répondant lentement à cet échange. Prenant le temps de le savourer pleinement. Je ne me sens étrangement pas triste. Je ne me sens pas serein non plus. Je n’ai pas l’impression qu’un poids s’est envolé de mes épaules. Je ne me sens pas plus léger, au contraire. J’ai si peur de le contrarier parce que j’avais gardé cette information secrète si longtemps… Je garde mon visage tout près du sien, mon souffle tremblant butant contre ses lippes. Je me dis que je m’en fais pour rien, mais la peur me ronge les tripes. « Qu’est-ce que tu fais… » Je réussis à murmurer contre ses lèvres, réagissant enfin à ce geste qui ne lui était pas commun.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: there must be something.    





Revenir en haut Aller en bas
 

there must be something.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
saligia ::  :: itaewon ; where the world meet :: habitations :: appartement de yoo s. masha-