Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  
BIENVENUE SUR SALIGIA ♥
comme vous pouvez le voir, nous avons un nouveau design mis en place, n'hésitez pas nous donner des commentaires juste ici.

there must be something. - Page 2

Partagez | 
 

 there must be something.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 20:48







.Cette colère constante qui m'habite, je ne la ressens plus sur le coup, mais je sais qu'il lui suffit d'un rien pour se raviver. Tout ce temps passé à ne pas savoir .. Me fait-il si peu confiance ? Il a entièrement raison. Je ne comprends pas pourquoi il a ressenti le besoin de se confier à moi mais je lui suis reconnaissant d'un côté. J'essaie de ne pas réfléchir au problème outre mesure, je sais que je vais m'énerver. Il m'est si facile de me laisser aller à la colère. Avec un recul qui est loin de m'être familier, je me dis que Masha n'a pas besoin que je l'use un peu plus, ce soir entre tous. Il est épuisé, je le vois, je le sais, et cette annonce .. non, il ne devrait même pas vouloir ma présence, et je pourrais le comprendre. Et plutôt que de le laisser tranquille, moi, je cède à une pulsion folle sortie de nulle part. Je sens bien qu'il est surpris, qu'il ne doit rien comprendre à mon comportement, et je suis le premier à ne pas me reconnaître. Qu'est-ce que je suis en train de faire ? C'est une question  à laquelle je ne peux moi-même pas répondre. Mon corps se tend un peu plus quand je réalise ce que je laisse entrevoir à Masha. Ce n'est pas moi ça .. si ? Je suis partagé entre l'envie de fuir pour échapper à cette situation étrange et oublier mon comportement dérangeant .. et rester. Cette alternative me fait peur. Oui, peur. L'inconnu, voilà ce qui m'effraie. Je veux emprisonner tous ces sentiments qui se bousculent, et qu'on ma toujours appris à ignorer, pour retrouver celui que je suis vraiment. Détaché et froid, voilà la solution à tous mes problèmes. Je fronce les sourcils et mon visage se ferme un peu plus : malgré toute la volonté du monde, je n'arrive pas à retirer mes doigts de son t-shirt pour le laisser aller. « Je ne sais pas .. » Avouer son ignorance, c'était pour les faibles. Je ne sais pourtant pas quoi lui dire d'autres : je ne sais plus.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 21:00






Je ne sais pas non plus. Je ne connais pas ce Ren. Ce Ren qui me semble humain, pour une fois. Au cœur de ma chambre à coucher, j’entrevois un nouveau Ren, un jeune homme qui jamais ne s’était ainsi ouvert à moi. Je ne peux dire que je ne suis pas satisfait. D’un côté, je me demande franchement comment j’ai pu faire. Ce que j’ai dit pour que ça l’atteigne autant… Pourquoi il avait choisit ce moment pour que cette facette ressorte. Ma main glisse lentement contre son dos alors que je pose mon front contre son épaule, fermant une nouvelle fois les yeux. Ma tête tourne légèrement. Je n’arrive plus à voir correctement. J’ai l’impression que mes nerfs veulent lâcher, mais rien n’y  fait. Je n’ai pas la force de faire quoi que ce soit d’autre. Je voudrais le retenir, lui dire que s’il ne savait pas, ce n’était pas plus grave. J’avais du mal à croire que c’était vraiment ce que je voulais. « Reste avec moi… » Je murmure au creux de son cou, j’hume son parfum, je m’en imprègne. Je grave cette odeur dans ma mémoire de peur de le voir partir rapidement, comme il en avait généralement l’habitude. Et je n’avais pas l’habitude de le retenir…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 21:35







.Est-ce que j'ai bu ce soir ? Non, rien de tel. Le manque de sommeil peut-être ? Je dois gravement en manquer dans ce cas pour ne plus maîtriser mes propres faits et gestes. Un effet secondaire des amphétamines que me fournit Masha ? Oui, ça doit être ça. Ca ne peut qu'être ça. Je me sens rassuré soudain. Comment ai-je pu pensé que ce genre de comportement venait de moi, c'était impossible. Je ne réfléchis pas autant d'habitude, j'agis. Quelque chose ne doit effectivement pas tourner rond dans ma tête pour que j'en arrive à me poser toutes ces questions. Soulagé en quelque sorte, je n'en ai pas moins l'impression qu'au fond de moi, quelque chose cloche, comme si je faisais fausse route : un genre d'intuition, de ressenti. Je décide de ne plus y prêter attention ou je sens que je pourrais m'engager sur des chemins étranges.

« Aveugle .. » Je ne remue pas le couteau dans la plaie exprès mais j'essaie d’assimiler, de réaliser ce que cela implique et le mot m'échappe. Il me demande alors de rester, plus proche de moi que jamais, bien que différemment de d'habitude. Ce soir, plus de questions, certes, mais rien ne m'empêche d'expérimenter. « On verra. » Je ne lui promets rien, j'attends effectivement de voir où cela peut me mener. Ce qui est sûr c'est que s'il continue à se rapprocher ainsi, je ne le laisserai pas m'échapper ce soir, épuisement ou non, et je le lui fais savoir. Je lui laisserai l'occasion de voir mon visage ce soir, comme je ne le fais qu'en de très rares occasions : il aura tout le loisir de me regarder cette fois. Malgré ce revirement d'attitude, je n'oublie pas ce qu'il m'a dit et quelque part, je veux qu'il voit tout, qu'il profite tant qu'il en est encore temps, qu'il me grave dans sa mémoire.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 21:53






J’esquisse un infime sourire, hochant doucement la tête. Il reprend son mutisme habituel, cette façon qu’il a de ne rien dire de superflu. Et je ne sais trop pourquoi, mais ce silence venant de sa part ne me dérange que très rarement. Les mots peuvent bien souvent dépenser la penser, briser un moment qui, sans ces paroles, aurait été d’or. Je n’avais aucunement l’impression qu’il enfonçait le couteau dans la plaie, au contraire. Des millions de fois, j’avais murmuré ce mot à ma propre attention, pour m’assurer que je comprenais véritablement l’étendue de ses conséquences. Je savais que tôt ou tard, je me réveillerais, un bon matin, en compagnie de la nuit éternelle. Je savais que je devrais radicalement changer de style de vie.

Je me relève lentement, remontant ma main pour la glisser dans sa chevelure, un moment, avant de prendre appui sur le mur non loin en sentant la pièce tanguer. Clairement, je devais me reposer. M’allonger et ne rien faire, peut-être même dormir. Mais je ne voulais voir Ren passer le pas de cette porte maintenant. J’avais un invité et je devais prendre soin de lui. « Que veux-tu faire..? » Je penche doucement la tête sur le côté, le regardant de la tête aux pieds, un peu comme il l’avait fait avec moi en entrant dans ma chambre. Mes doigts se tendent, se glissent sous le nœud de la cravate du jeune homme, la défaisant avec une attention mesurée. Je pose à mon tour un genou sur mon lit, éteignant à moitié les lumières présentent dans la pièce. Je prends un peu trop les devants pour mon propre bien.


Dernière édition par Yoo S. Masha le Dim 8 Mar - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mar 3 Mar - 22:28







.Je ne me retrouve presque jamais dans la chambre de Masha. En vérité, je ne suis pas venu si souvent ici. Je connais son adresse et l'appartement mais je ne passe ici que rarement, tout comme il ne vient chez moi qu'en de rares occasions, plus rares encore que mes visites chez lui. Quand je veux le voir, je loue une chambre d'hôtel ou je lui donne rendez-vous quelque part. Nos petites rencontres changent de décor à chaque fois ou presque, si on met de côté quelques uns de mes endroits préférés. Je suis prêt à rebaptiser son lit quand il glisse une main dans mes cheveux. Il chancelle pourtant et mon visage se durcit, non pas de frustration mais parce que je vois qu'il ne tiendra pas le coup. Il est déjà sorti de nos petites entrevues pas au meilleur de sa forme, c'est vrai mais là, c'est encore différent. Je pose mes mains sur ses hanches et le redresse. « Tu ne supporteras pas. »

Il sait parfaitement ce que je veux faire. Je n'en ferai rien pourtant. Loin d'être tendre, il mettrait des jours à s'en remettre. Je le regarde défaire ma cravate, amusé de le voir agir ainsi sans rien en montrer d'autre qu'un vague sourire. Je saisis finalement sa main pour l'arrêter et retourne son poignet. J'ai peut-être étreint un peu fort tout à l'heure ; on peut distinguer du sang sur le tissu. La lumière tamisée dessine des ombres sur son visage quand je relève les yeux vers lui. « Tu tiens à peine debout. » J'attendrai de pouvoir le malmener à l'envi, voilà ce que je me dis pour éviter de me poser de nouvelles questions quant à mon attention à son égard.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   


Dernière édition par Cai Ren Shu le Sam 14 Mar - 20:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 8 Mar - 23:30






« Ce n’est pas une question de supporter ou non… » Je murmure en le détaillant lentement, fermant légèrement les yeux à la suite de mes paroles. Ses doigts se posant rapidement contre mon poignet me ramènent sur terre. Ai-je perdu beaucoup de sang? Ai-je toujours l’air aussi mal en point qu’avant mon petit manège? Probablement. Je me demande d’ailleurs comment Ren arrive à me regarder en face sans vouloir se sauver. À sa place, j’aurais pris la poudre d’escampette depuis un bon moment. Mon regard se pose sur la trace de sang qui macule présentement le bandage de fortune, un fin soupir passant la barrière de mes lèvres. « Je reviens. » Je tire sur sa cravate de ma main libre, la tirant avec moi jusqu’en dehors de ma chambre, laissant le chinois en plan derrière.

Le simple fait de le savoir seul dans ma chambre me faisait drôle. Drôle, parce que je ne me souvenais pas l’avoir eu ainsi dans MON lit. Et moi je venais de tout bousiller en m’entaillant l’avant-bras. L’intelligence suprême. Je roule des yeux pour moi-même en trottinant vers la salle de bains, me disant que mon aîné ne me suivrait pas une seconde fois dans cet endroit. Vu comment il s’était empressé d’en sortir, je pouvais probablement y trouver le calme. J’ouvre la lumière, retire le bandage improvisé de sur la plaie, la regarde un moment. Me dis que ça passera, que dans quelques jours, ça ne se verra plus. Que je passerai à autre chose et que j’oublierai cet incident. Je sors ma trousse de premiers soins et panse de façon minutieuse l’entaille encore fraîche, croisant mon regard dans la glace. Après avoir tout rangé, je retourne silencieusement jusqu’à ma chambre, me posant près du cadre de porte, le regardant. « J’en ai envie. » Je fiche mon regard dans le sien, sans siller, le regard pratiquement vide.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mer 11 Mar - 22:33







.J'aime abuser de lui, je ne peux le nier ; il y a quelque chose chez lui qui m'attire irrésistiblement et qui me donne envie d'en faire ma chose, de le voir se plier à mes exigences et de tester ses limites. Depuis toutes ces années je ne m'en suis toujours pas lassé, quand bien d'autres n'ont pas retenu ne serait-ce qu'une once de mon attention. Je ne suis pas quelqu'un à recommander, je le sais, mais même moi là pour le coup, je me dis que profiter de sa faiblesse physique après ce qu'il a fait ce soir n'est pas une chose saine à faire. J'en ai envie pourtant, ça oui.

Pourquoi se retenir après tout ? Moral ou non, je ne vois pas ce que ça peut changer : ce n'est pas comme si j'avais eu un comportement exemplaire jusqu'ici, pourquoi commencer maintenant ? J'hésite à retourner voir ce qu'il fait mais il est grand. Je veux qu'il revienne et j'espère pour lui qu'il l'a senti. S'il recommence encore une bêtise comme plus tôt, je ne serais pas aussi clément la deuxième fois, même si son état était critique.

J'entre à nouveau dans sa chambre dans un soupir et observe la pièce. Je m'approche du lit et m'y assois, tournant la tête et regardant par la fenêtre. Je ne l'entends pas revenir et c'est seulement lorsqu'il parle que je rapporte mon regard sur lui. Je le fixe un moment en silence et sans le quitter des yeux, je me relève et m'approche de lui lentement. A croire que faire des cas de conscience, ce n'était vraiment pas mon truc ; il sait dans quoi il s'engage de toute façon. Je le rejoins et arrivé à son niveau, j'attrape son col pour le décoller du chambranle et le retourner, tirant un de ses bras dans son dos. « Soit, si c'est ce que tu veux. » On sait lui comme moi que je ne fais pas ça pour le satisfaire lui mais bien pour répondre à mon besoin de le faire mien et de lui imposer ma volonté.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Mer 11 Mar - 23:00






Je m’imprègne lentement du silence qui nous entoure. Je laisse le regard de Ren soutenir le mien, ne faisant rien pour m’en échapper. Pour une fois dans ma vie, je me dis que je peux le confronter. Qu’est-ce que je perds à ne pas essayer? Je le regarde s’approcher sans siller, bougeant simplement lorsqu’il me force à le faire, mon visage se retrouvant collé contre le chambranle de la porte. « Veux-tu…? » Je murmure, fermant les yeux, ne m’opposant aucunement à la position qu’il m’impose. Je lui laisse toujours le loisir de me manipuler, ce soir ne fera pas exception. Ma tête tourne doucement, entrouvrant les yeux pour le regarder du coin de l’œil. « Ne te forces pas pour moi… » Je sais que peu importe ce que je dirai, Ren ne changera pas d’avis. Une fois totalement décidé, il recule rarement. J’attrape son poignet de ma main libre, tirant sur son bras pour que nos corps se collent complètement, geste que j’ose à peine faire de moi-même en temps normal. Qu’est-ce qui me prenait? Pourquoi avais-je envie de me sentir si près de lui alors qu’en temps normal, je le laissais tout simplement abuser de ma personne?

Je pose délicatement mon front contre le cadre de la porte, fermant une nouvelle fois les yeux, un soupir passant mes lèvres. J’appréhende. Je sais qu’il ne sera pas doux, même après ce que je viens de faire. Et pourtant, j’en ai envie. J’ai envie de le sentir contre moi, de savoir qu’il est passé sur mon corps, de le ressentir encore le lendemain lorsqu’il aura quitté ma couche. Je ne comprends pas pourquoi autant de douleur peut mener à un plaisir si exaltant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Jeu 12 Mar - 15:53







.Ses yeux ne quittent pas les miens, et c’est peut-être ce qui fait que je me décide à m’approcher de lui. L’obéissance. Voilà ce que j’aime et pourtant, ce sont ses provocations et ces mêmes yeux qui soutiennent les miens sans se détourner qui me font revenir encore et encore vers lui. C’est comme si je n’arrivais pas à résister à son attitude malgré moi. C’en est presque devenu un besoin maintenant ; le posséder et le voir se plier entièrement à ma volonté. Je ne régis pas sa vie, et je n’en ai pas l’intention, mais quand il est avec moi, je veux pouvoir faire ce que je veux de lui. Je n’ai nullement l’intention de le laisser m’échapper et les appels réguliers qu’il reçoit de ma part en témoignent.
Même dos à moi, il essaie de me regarder et quelque chose en moi réagis aussitôt, resserrant mon étreinte sur son bras, le tirant un peu plus dans son dos. Je ressens ce besoin de lui montrer qui est en charge. « Je ne me force jamais. » Je ne suis très certainement pas du genre à me forcer à quoi que ce soit, et il le sait.  Il m’attire contre lui et mon corps se colle au sien, me prenant par surprise presque. Son geste n’est pas habituel mais je préfère ne pas trop réfléchir et choisis d’associer ça à de l’impatience. Il soupire et je remonte ma main libre pour la passer dans ses cheveux et tirer sa tête en arrière, sur le côté pour me laisser tout le loisir de mordre la base de son cou sans douceur. Je me fais un plaisir de marquer sa peau, comme à chaque fois : ces traces de mon passage lui rappelleront pour les jours à venir qu’il est mien. Je ne relâche pas son bras et le garde collé contre l’encadrement de la porte, le coinçant même un peu plus avec mon corps. Non vraiment, jamais besoin de me forcer avec Masha : mon corps réagit au sien aussi vite que d’habitude.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Jeu 12 Mar - 18:23






Je me demande parfois la position que je joue dans la vie de Ren. Si je ne suis qu’une personne de passage, si je ne suis qu’un simple petit jouet avec lequel il se fait un plaisir de jouer. Vu comment il me traite, je me dis souvent que je ne suis qu’un pantin, quelqu’un qu’il utilise pour assouvir tous ses moindres désirs. Depuis le temps qu’il me connait, depuis le temps qu’il sait que je suis manipulable, ça n’a pas changé. Je pousse un léger couinement en le sentant raffermir sa prise sur mon bras, me tortillant légèrement sur le côté pour éviter que cette prise n’endommage mon épaule. Je sens ses dents parcourir mon épiderme et instantanément, un frisson me parcoure. Mon corps se secoue sans que je ne puisse y remédier, me laissant aller complètement aux actions de mon aîné. Je me trouve faible. Faible de ne pouvoir en faire à ma tête avec lui, de faire ce que j’avais envie de faire. Faible de me dire que chaque fois qu’il m’appelait, chaque fois qu’il prononçait mon nom, je me pliais à sa volonté sans lendemain. Je savais que la peau de mon cou portait la marque de son passage, que le reste de mon corps risquait d’y passer à son tour. Et au plus profond de moi-même, je trépignais d’impatience à savoir ce qu’il me réservait. Pressé contre le mur, mon corps s’arque légèrement pour épouser celui de mon aîné, renversant un peu plus la tête vers l’arrière sans que Ren me l’ait demandé, attrapant le lobe de son oreille entre mes dents, laissant mon souffle parcourir sa peau. « Dis moi ce que tu veux. Je suis tout à toi… » Murmurais-je au creux de son oreille, me disant que j’aurais droit à une conséquence pour avoir parlé sans autorisation.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Ven 13 Mar - 21:12







.C'est toujours la même chose. Ce besoin de le marquer et de lui montrer qu'il m'appartient se fait sentir, peut-être même plus encore qu'à l'accoutumée. Je veux lui faire comprendre, si ce n'est pas déjà fait, que je suis loin d'approuver ce qu'il a fait ce soir. « Tu es à moi, Masha. » Je devrais être le seul à pouvoir disposer de ce corps ; je n'accepte pas qu'il se soit fait du mal tout seul. A croire qu'il n'a pas encore compris qu'il est mien, ou pas suffisamment du moins.

Son corps se presse au mien et je sens ses dents se refermer sur mon oreille. Sa voix se fait alors entendre et je fronce les sourcils aussitôt. Il ne cessera donc jamais de tenter, hein. Me reculant légèrement, j'utilise la pression que j'exerce toujours sur son bras pour le retourner brusquement et le pousser sans douceur contre ce même chambranle, face à moi cette fois. Je plonge un regard dur dans ses yeux et laisse une de mes mains se poser contre son cou, mes doigts se refermant autour sans attendre. « Si tu as de l'énergie pour parler, tu en as pour le reste. » Et reste il y allait définitivement avoir. Je resserre un peu plus mon étreinte sans le quitter des yeux, me rapprochant jusqu'à ce que nos lèvres soient toute proches. « Tu auras l'occasion de me faire entendre ta voix ce soir. » Je retire ma main et impassible, je vole ses lèvres dans un baiser violent.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Sam 14 Mar - 4:33






Je ne sais trop pourquoi j’arrive à le provoquer si facilement. Je me demande d’où j’arrive à puiser cette énergie. À trouver cette force de lui tenir tête, d’agir comme je le fais lorsque je suis en pleine forme. Ses mots coulent au creux de mon oreille, se gravent au creux de ma mémoire, me promettant de ne jamais les oublier. Dans un contexte un peu plus normal, n’importe quelle personne aurait pris ces mots pour un engagement. Une promesse. Personnellement, je ne savais trop comment les interpréter.

Je sens le coin du mur se tailler une place contre mon échine, pinçant les lèvres pour éviter un couinement de passer leur barrière. Cette main sur ma gorge… J’en ferme les yeux à demi, tendant une main pour m’accrocher au haut de mon aîné, sentant la force qu’il me disait posséder me quitter à petit feu. « C’est relatif… » Mes mots se perdirent contre ses lèvres, le laissant prendre le contrôle total de mes lèvres, de ma personne. Je l’avais cherché. C’est tout ce que je méritais. Qu’il me marque, qu’il me fasse encore plus mal que ce que j’avais pu m’infliger ce soir. Mes doigts se serrent un peu plus contre le haut de Ren alors que je sens mes jambes vouloir me lâcher, baissant la tête, cette dernière se heurtant à l’épaule de mon aîné. « Je ne me sens pas bien… » Murmurais-je en tentant de me décoller du chambranle, incapable de me défaire de l’emprise du grand blond.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Sam 14 Mar - 20:43







.Il fallait que ce soir entre tous je décide de passer chez lui, hein. D'un côté, heureusement. De l'autre, le trouver dans cet état a fait monter une colère en moi que je tente d'oublier depuis tout à l'heure, avec difficulté. Je ne suis pas du genre à me faire prendre par surprise mais là, je n'ai jamais imaginé qu'il puisse en arriver là. J'ai beau essayer de me contenir un minimum depuis le début, ça ne change rien. Mes gestes sont plus agressifs encore que d'habitude, mes regards plus durs. Ce n'est très certainement pas comme ça que je vais le ménager vu l'état de fatigue de son corps. Je ne sais pas ce qui est le pire : que j'aie imaginé un moment le laisser tranquille pour ce soir ou au contraire, que je ressente cette colère au point de m'acharner. Rien ne devrait m'affecter comme ça, rien ni personne. Pourtant Masha me fait bouillir ce soir, et je ne me retiens pas d'être brusque pour le lui montrer.

Je sens ses doigts tirer sur ma chemise et sa tête retombe contre mon épaule. Les mots qui passent alors ses lèvres ne me surprennent pas vraiment. Je ne bouge pourtant pas tout de suite, le laissant coincé entre l'encadrement et moi. « J'avais raison. Tu ne peux pas, ce soir. » Je pousse un soupir et penche la tête, laissant mes dents se refermer une nouvelle fois sur son épaule, pas moins fort que précédemment. Si c'est là tout ce à quoi j'ai droit ce soir, je veux qu'il garde les marques aussi longtemps que possible. Je me recule finalement avec l'intention de me détacher de lui mais je ne suis pas sûr que Masha tienne sur ses jambes. C'est ce que je me dis en tout cas quand mon bras se glisse dans son dos pour passer autour de sa taille.



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 15 Mar - 15:26






Je me demande comment je fais pour me garder sur mes pieds. Comment j’ai fait, jusqu’à maintenant, pour lui tenir tête et ne pas m’écrouler sous ses gestes. Je me demande où j’ai pu puiser cette énergie et cette envie de le provoquer autant alors que je savais parfaitement que je n’étais point apte à faire quoi que ce soit. Peut-être que l’envie avait été plus forte que ma conscience. Peut-être que mon moi affaibli n’avait pas envie de voir Ren s’en aller et que ses attentions, même si peu délicates, me plaisaient. Mes doigts se crispent rapidement contre le tissu de sa chemise, encore plus en sentant passer son bras à ma taille. Avait-il vu que je tenais à peine sur mes pieds…? Probablement. Je réussis à me décoller du chambranle, me dirigeant sans trop savoir comment vers mon lit, où je me laisse tomber. Je monte sur ce dernier à quatre pattes, allant m’y installer un peu plus confortablement, la tête posée dans les oreillers. Mes yeux s’ouvrir une nouvelle fois, cherchant le visage de mon aîné avant de le trouver, soutenant son regard un moment avant de le baisser. « Pardon… » Je murmure, encore une fois, comme si j’ai honte de lui avoir fait croire qu’il pourrait y avoir quelque chose entre nous ce soir. Mes mains glissent lentement sous mon haut, le retirant pour le jeter non loin de mon lit, me disant que je le retrouverais bien le lendemain matin. Mes doigts parcourent mon torse pour remonter jusqu’à mon coup, grimaçant en me rendant compte à quel point ses morsures étaient douloureuses. Je tourne d’ailleurs la tête pour les admirer, mon index y glissant un moment. « Tu pourras dire à Yue que je viendrai la voir cette semaine…? Laisse-moi juste le temps de me remettre. Je ne veux pas qu’elle voit ça… » Dis-je en pointant mes poignets. Les morsures? Je pouvais toujours les camoufler sous un pull, tout comme les autres marques et ecchymoses qui couvraient mon corps. Je voulais surtout qu’elle me voit à mon meilleur. Pas comme Ren venait de me trouver.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cai Ren Shu
MAFIA ∆ WRATH'S BOSS
présent depuis le : 08/02/2015 messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Dim 15 Mar - 16:24







.Ses doigts se ressèrent encore sur mon haut et je ne peux m'empêcher de penser à comment il a pu percevoir mon geste. Quand il se déplace finalement, je l'accompagne pour le soutenir vu le peu d'énergie qu'il lui reste. J'ai le sentiment que je devrais partir, que je n'ai plus rien à faire ici et pourtant, je n'en fais rien. En vérité, j'aurais dû partir juste après m'être assuré qu'il ne risquait plus rien. Pourquoi suis-je resté ..? J'observe Masha monter sur son lit et je reste silencieux sans pour autant le quitter des yeux. Je crois les bras sur mon torse et le vois rouvrir les paupières. Son regard croise le mien et je repense subitement à ce qu'il m'a avoué ce soir. Je ne veux pas qu'il devienne aveugle. Je veux qu'il puisse me regarder, même si c'est pour me défier. Il s'excuse à ce moment là et je détourne les yeux, presque mal à l'aise étrangement. « Pas la peine de t'excuser. » Il attire mon attention en bougeant et je rapport mon regard sur lui, me demandant ce qu'il fait. Plus de t-shirt. Je ne peux m'empêcher de sourire vaguement d'un air satisfait en le voyant grimacer à cause des morsures. Je retrouve mon sérieux en l'entendant évoquer Yue et je le fixe un moment en silence, les yeux étrécis quelque peu. J'espère qu'il a sincèrement envie de la voir et pas juste parce que je lui en ai parlé. « .. Je lui dirai. » Je contourne le lit et me rapproche, posant ma main sur lui pour le pousser contre le matelas. « Tu restes au lit demain, tu as besoin de repos. Et crois moi je saurais si tu es sorti. » Je me perds un instant dans ses yeux et quand je m'en rends compte, j'attrape sa couverture et la tire jusqu'au dessus de sa tête avant d'aller m'asseoir sur sa chaise, croisant à nouveau les bras. « Dors maintenant. »



Un peu overbookée en ce moment avec la reprise des cours
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yoo S. Masha
MAFIA ∆ GLUTTONY MEMBER
présent depuis le : 29/11/2014 messages : 78
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: there must be something.    Lun 16 Mar - 15:15






Je sens un regain d’énergie m’envahir. Peut-être parce que je n’ai plus besoin de me tenir sur mes jambes, que je n’ai plus besoin de faire un effort considérable chaque fois que je bouge. Je me contente de poser mon regard sur l’homme qui se tient près de moi, qui me parle alors que je déchiffre à peine ce qu’il me raconte. J’ai compris qu’il allait dire à Yue que j’allais passer. S’il allait vraiment le faire, ça, c’était une toute autre histoire. J’ai compris aussi qu’il ne voulait pas que je bouge de cette chambre. Connaissait Ren, il était fort probable qu’il poste une personne devant la porte de mon appartement pour s’assurer que je ne sorte pas, même pour aller acheter du lait. « Compris, Chef… » Murmurais-je entre mes lèvres, me perdant à mon tour dans son regard. Qu’est-ce qui m’arrivait…? Je vis la lumière s’éteindre, surtout parce que Ren venait de mettre la couverture sur mon visage, ce qui m’arracha un faible rire. Je la rabaisse légèrement, juste assez pour que mes yeux lui soient visibles et je m’emmitoufle un peu mieux dans la couette. « Bonne nuit, Ren. » Je savais qu’il allait partir sous peu. Qu’il attendrait seulement que je sois endormi pour prendre la poudre d’escampette. Et dans un sens je ne lui en voulais pas. Il avait été assez fort et assez gentil pour rester ici tout ce temps, alors que nous n’avions rien pu faire. « …Laisse la lumière allumée en sortant… » Réussis-je à murmurer alors que Morphée me tirait graduellement dans ses bras. Il ne me fallu d’ailleurs pas longtemps avant de succomber au sommeil, le petit regain d’énergie que j’avais cru avoir s’étant fait éphémère. Plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: there must be something.    





Revenir en haut Aller en bas
 

there must be something.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
saligia ::  :: itaewon ; where the world meet :: habitations :: appartement de yoo s. masha-